AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Asha

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://redwidow-test.frbb.net
Admin
Admin
Messages : 112
Date d'inscription : 25/01/2014

MessageSujet: Asha  Sam 30 Sep - 20:18


ASHAYET KOM BOUDALAN
Qu'est-ce qui te caresse l'échine, qui te câline douce comme Féline? Qu'est-ce qui casse la glace, qui t'échauffe, qui te rend comme canine?


Profil de l'individu
Nomination Ashayet, surnommée Asha
Age 31 ans
Affiliation Natif
Clan/Station Boudalan


Qualité Aimante
Défaut Est un peu folle
Métier/Rang Guerrière, garde à Qalegata

Dossier Medical
Lieu Naissance: Qalegata
Taille: 1.73m
Poids: 55kg

Grp Sanguin: Inconnu.
Antécédents Médicaux:
Aucun

— Historique Famillial
Père : Orhon (67 ans)
Mère : Erna (65 ans)
Fratrie : Fille unique

Epoux : Yaldir (2093 - 2139† à l'âge de 43 ans)
Enfant : Zyran - 16 ans et demi (né en Mars 2133)

A savoir:
- Son animal totem est la panthère. Elle arbore d'ailleurs fièrement ce tatouage dans tout son dos.
- Son fils Zyran est un natblida, suivant son initiation à Polis.
Tempérament & Personnalité
Ashayet? Elle n'est pas comme tout le monde, ça non. Pour commencer, elle a un sacré caractère de merde. Elle est le genre de fille qui est lunatique du matin au soir, qui énerve un peu tout le monde avec son air supérieur, c'est tout elle.

Elle sait se battre, depuis presque toujours. Ses armes sont devenues la continuation de ses bras, elles font partis d'elle. Elle les manies aussi bien qu'elle gère le corps à corps. Physiquement, elle est assez grande, finement musclée, juste ce qu'il faut pour lui apporter la force et la souplesse dont elle a besoin lorsque qu'il faut se battre.

Elle est un peu étrange. Si autrefois elle était une enfant comme les autres, amicale, joueuse et douce, en grandissant, sa personnalité a évoluée. Elle est devenue un peu moins amicale, cruelle, si bien que parfois on la prends pour une dérangée. Les gens n'ont pas totalement tors. Elle est un peu folle. Elle a sa propre logique, qui ne l'est pas forcément d'ailleurs, logique. Apprendre à se battre lui a fait apprécier des chose de la vie dont elle ignorait tout lorsqu'elle était encore enfant. Les coups qu'elle a reçut durant des années de mariage lui ont fait détesté la soumission et ont développés son esprit protecteur. Cela as fait naître en elle une colère qu'elle ne connaissait pas avant.

Mais elle n'est pas que cette personne bizarre. Non, il y a une partie un peu plus secrète que seules les personnes qui lui sont proches connaissent. Celle d'une femme aimante, proche des siens, prête à tout les sacrifices pour son enfant, fruit d'un amour interdit. Elle sait aussi, parfois, être quelqu'un à l'écoute de ceux qu'elle aime, protectrice aussi


Historique de l'individu
« If you look in my heart you will find no love, no light, no end inside and I’m looking for a miracle »


C'est un matin d'Avril 2118 qu'un nouvel enfant se prépare à arriver dans le peuple Boudalan. Orhon, forgeron vivant à Qalegata fait les cent pas dans une pièce adjacente à celle de la guérisseuse. Dans cette pièce, à l'abri des regards indiscrets, une femme, Erna, SA femme est entrain d'essayer de mettre au monde un nouvel enfant. Orhon prit pour que l'enfant soit vivant à la naissance et qu'il vive longtemps. Durant des années, avec Erna, ils ont tenté de faire un enfant viable sans jamais y arriver. Soir Erna faisait des fausses couches, soit l'enfant était mort-né. Des tentatives toutes épuisantes pour la femme qui a dépassé la trentaine d'années et qui subit la pression moral de son mari pour lui donner un héritier. Mâle de préférence. Aujourd'hui, la délivrance a lieu. Celle d'un enfant porté neuf mois durant. Erna est à bout de forces lorsque le petit être fait son apparition dans les bras de la guérisseuse. Celle-ci lui annonce la bonne nouvelle... Enfin bonne est un bien grand mot. L'enfant est vivant, semble bien se porter. Erna sourit faiblement, heureuse d'avoir enfin réussis à donner la vie. « C'est une jolie petite fille. » La couturière garde son sourire et une larme coule le long de sa joue. Elle ignore comment va réagir Orhon, son époux, qui veut absolument un fils. Même si Erna l'aime de tout son cœur, ce n'est pas un enfant de l'amour. Juste un enfant du devoir. Celui pour assurer la descendance de la famille.

Dans la pièce à côté, Orhon entends les cris d'un nouveau né. Il souffle pour évacué le stress et la pression accumulé durant les longues heures passées à attendre. Il est heureux. Enfin Erna lui offre ce qu'il désire tant. Un enfant. Et l'espère-t-il, un fils. Après plusieurs minutes qu'il lui paraît encore plus longues que les heures passées à faire les cents pas, on l'autorise enfin à rejoindre sa femme, et son enfant. L'homme bourru avance rapidement vers son épouse et lui dépose un baiser sur le front avant de regarder l'enfant qu'elle tient contre sa poitrine et qui lui tète le sein. Les yeux d'Orhon brillent devant la beauté de la vue. Mais il ne sourit pas. Il comprend au regard d'Erna que l'enfant n'est pas le fils tant attendant mais une fille. L'homme s’assoit sur le lit, à côté de son épouse et pose doucement sa main marqué par des années à forger, sur ta tête de sa fille. Il sait que ses plans d'avenir pour son enfant changent, qu'il doit penser à autre chose, mais il verra cela plus tard. Pour l'instant, il reste auprès des deux femmes de sa vie auxquelles il sait qu'il est incapable de se montrer amoureux. « Ashayet » S'exprime de sa voix grave. Leur fille portera le nom d'Ashayet.

« Notre accord est donc conclu mon ami. Ma fille épousera ton fils une fois son rituel passé. En espérant qu'elle lui donne de nombreux enfants. Haha ! Buvons. » Sa fille est née il y a quelques jours mais Orhon passe déjà un accord avec un chef de guerre du clan. Il est décidé qu'étant une fille, Ashayet ne pourrait reprendre la forge, et que c'est pour cette raison qu'elle devra être une femme au foyer. Il voit en cela une façon de la protéger des guerres, et ce, même si le promis à plus de vingt ans de plus que son enfant.


« All around the world People like you and me falling in love »


Une petite Boudalan aux longs cheveux blond cours dans les grottes et Qalegata et s'aventure à l'extérieur, sous l'oeil exténué d'un garde. Elle n'est pas seule, il y a d'autres enfants qui jouent là. Elle les connaît tous, mais est plus proche des garçons que des filles qui pleurent trop à son goût. Cette petite, c'est Ashayet, six ans, le sourire troué par la perte de quelques unes de ses dents de bébé. C'est une petite fille souriante, qui aime jouer avec ses amis, dont un avec qui elle s'entend particulièrement bien, Yuma. Yuma est le fils du chef du clan Boudalan. Elle n'a pas le droit de jouer avec lui car il a un rang bien supérieur au sien, et parce que c'est un garçon, mais il est son ami, donc elle brave les interdits. Et puis il n'y a pas que lui. Il y a Yepa aussi. Yepa c'est la sœur de Yuma, sa meilleure amie à Asha, la seule même. Orhon refuse qu'elle joue avec elle aussi, mais les deux petites filles sont aussi proche que des sœurs. Quand la nuit tombe, Asha rentre chez elle, aider sa maman Erna pour préparer le dîner. Orhon rentre, fatigué comme tout les soirs. Et comme tout les soirs, il donne une gifle à sa fille parce qu'elle lui a désobéis. Un fils aurait été bien plus obéissant et il n'aurait pas besoin de lui donner une correction. Mais sa fille est têtue, et il ne perd pas espoir de la voir obéir un jour.  Bien qu'il sait qu'il n'arrivera jamais à séparer des amis surtout pas si cela déclenche la colère de Tyee le chef du clan qu'il respecte tant.

Elle ne tient plus en place. Ashayet. Aujourd'hui elle commence l'apprentissage de la vie. Elle est heureuse. Elle attends cela depuis tellement longtemps surtout d'apprendre à se battre. C'est une fille, son père n'appréciera pas cela mais elle s'en fiche la petite, ça fait partit de l'apprentissage de la vie. Durant ces années là, elle se rapproche encore plus de Yuma, devenant presque inséparable de lui, en même temps il est gentil parce que des fois il l'aide. Asha l'aime bien Yuma, il est vraiment gentil avec elle. Ils grandissent ensemble, Ash croisant ses amies Yepa et Nuna parfois entre deux cours. Elles ont un an de moins qu'elle donc elles ne sont pas ensemble malheureusement mais passent du temps toute les trois durant leur temps libre. Un jour, un petit gars a rejoins leur petite bande, étant de la même génération que Yepa.. Asha l'a un petit peu moins connus, surtout qu'au début elle n'osait pas lui adresser la parole car tout le monde disait qu'il venait d'Azgeda. Renn qu'il s'appelle. Elle le trouve beau pour un Azgeda. Quoi qu'elle n'a jamais vu d'Azgeda. Elle n'a jamais quitté Qalegata en réalité donc elle ne connaît rien du monde ''extérieur''.

Peu de temps avant la fin de son apprentissage elle tombe amoureuse de Yuma, son ami de toujours. Celui qui, malgré son futur statut, la comprend mieux que personne. Ils commencent à se voir en cachette pour pouvoir s'embrasser à l'abri des regards. Elle ne voudrait pas attiré des ennuis à son amoureux. Ils s'aiment et elle lui promet que rien ni personne ne réussira à les séparer. Oh elle est jeune, elle n'a que treize ans, elle est donc un peu naïve, et ne sais pas ce qu'à prévu son père des années auparavant. Avec Yuma, c'est l'amour fou, enfin, pour elle c'est l'amour fou. Ça va même plus loin que des baisers. Puis vient le temps du rituel de passage à l'âge adulte. Tout deux réussissent, comme bien d'autre initiés. Elle se dit que tout sera plus simple à présent qu'ils n'auront plus besoin de se cacher, malheureusement son amoureux doit se préparer à la succession future du clan auprès de son père Tyee, donc elle ne le voit plus. Ces quelques jours sont interminables pour elle qui essaie tant bien que mal de l’apercevoir en vain.


« Er is geen ruimte in de hel. »


« Ashayet, viens par ici je te prie. » La jeune adulte qu'elle est à présent s'approche de son père, fière d'avoir réussis son rituel et d'avoir enfin son tatouage et son amulette. « Oui père ? » qu'elle lui répond, presque timidement, en saluant de la tête les invités. Deux hommes que son père semblent bien connaître. Si l'un n'est plus très jeune, l'autre doit avoir au moins la trentaine. A moins que les cicatrices sur son visage ne le vieillisse. Non. Il a une longue barbe et quelques rides naissantes. Il l'a regarde de haut en bas, elle n'aime pas cela mais ne dit rien. Elle ne eut pas faire honte à son père, ni se prendre une gifle. « Mon enfant, voici Yaldir. Il est le chef de Balina, un village proche d'Ouskejon et aussi un de nos chef de guerre. Il sera dès demain ton époux à qui tu devras obéissance. » La jeune blonde a un moment d'absence, elle ne comprends pas ce que veut dire son père. S'il est sérieux. Mais la confirmation arrive lorsque l'imposant homme barbu se lève pour lui prendre la main et y déposer un baiser, tout sourire. Elle croit qu'elle va vomir. Il est si... vieux, il doit avoir plus de vingt ans qu'elle. Comment son père peut-il lui faire ça. Seulement elle n'ose pas dire quoi que ce soit. Elle se contente de regarder tour à tour son père et son futur époux avec dégoût. « Haha mon ami ! Elle est peu disciplinée mais je ne doute pas de tes talents. Tu sauras l'adoucir. Hahaha. Buvons au mariage. ». Ashayet s'excuse auprès de tout les invités et sort de la pièce pour aller vomir. Cela lui arrive régulièrement depuis quelques jours, sans doute que son esprit a pressentit cette mauvaise nouvelle et qu'il a essayé de la prévenir de cette manière.

Le lendemain elle se retrouve marié à Yaldir kom Boudalan. Chef de guerre et de village de son statut. Elle demande de l'aide à sa mère avec son regard malheureusement Erna ne peut pas aller à l'encontre des décisions de son mari. Asha retient difficilement ses larmes mais fait honneur à son esprit. Vient alors l'heure de la nuit de noce. De fortes nausées sont présentes mais Yaldir n'en tient pas compte et chevauche sa nouvelle et jeune femme. Un rapport non consentit pour Asha, cela va se soit. Il est tellement peu délicat qu'il lui fait mal. L'enfer, voici à quoi son père l'avait lié. A l'enfer. A la brutalité d'un homme incapable d'aimer une perle comme Ashayet. Ils ne perdent pas de temps et partent dés le lendemain en direction de Balina, ce village qui devient par là, le nouveau foyer de la jeune fille blonde. Elle pleure en silence de ne pas avoir eu le temps de dire au revoir à ses amis.

Huit mois se sont écoulés depuis le mariage. Asha vient de donner naissance à son premier enfant. Avec un peu d'avance dit-on, mais un beau bébé en pleine santé. Un garçon. Cela fait le bonheur des parents, même s'ils ont tout les deux une vision différente de l'avenir de ce petit. Ashayet est maternelle, elle ne laisse pas son petit sans surveillance plus d'une minute. Yaldir lui, a clairement fait comprendre à sa femme que sa responsabilité à présent est d'élever correctement son fils tout en tenant la maison. Tout devant être propre chaque jour que les esprits font. L'impression de n'être qu'une esclave est présente quotidiennement dans le cœur et l'âme d'Ashayet qui ne supporte pas l'homme à qui on l'a mariée de force. Elle le hait plus que tout. Il ne sait que lui gueuler dessus, la frapper et la chevaucher. Qu'elle le veuille ou non. Elle n'a pas son mot à dire. Elle est à bou, elle fulmine à l'intérieur et sent qu'un jour elle finira par exploser.

Durant des années Asha essuie les coups et les commentaires déplacés et méchants de celui qui est son époux. « C'est quoi ça ? C'est dégueulasse ! », « C'est comme ça que tu élève mon fils ? Quelle mauvaise femme tu es. Même au lit j'ai l'impression de sauter un rocher ! » « Tu es incapable de me donner un autre fils. Je devrais te répudier. » Sont des exemples de ce qu'elle entends quotidiennement. Pour son fils elle ne dit rien. Il est encore jeune et ne veut pas qu'il voit sa mère avec plus d'hématomes sur le visage, elle lui ferait peur à son petit Zyran. Ashayet à murit, est devenue pleinement une adulte, physiquement parlant. Son corps arbore de jolies courbes, c'est une belle jeune femme. Pour cette raison Yaldir lui interdit de sortir dans le village. Elle ne peut qu'aller au marcher pour acheter de la nourriture. Le reste du temps, elle le passe enfermé dans le petit baraquement qui leur sert de maison. Alors que dans sa tête à elle, depuis toujours elle était destinée à être une guerrière. Lorsque la chose qui lui sert de mari n'est pas à la maison, elle en profite pour s’entraîner avec ce qui lui tombe sous la main. Répétant les mouvements, assouplissant ses muscles pour garder une bonne forme physique. Zyran est encore à la maison, il la regarde faire, il l'imite aussi, beaucoup, alors elle lui montre quelques gestes, lui faisant promettre de garder le silence sur tout ceci.

L'âme d'Ashayet s'est assombrit durant ces années auprès de Yaldir. Elle se sent moins pure, plus sauvage, plus cruelle aussi. Elle à cette impression que s'il la laisse aller sur un champs de bataille elle fera un carnage. Seulement voilà, Yaldir commence à être plus violent à mesure que les tensions avec Azgeda s’agrandissent. Il devient même violent avec Zyran. Sous pretexte qu'il ne lui ressemble pas. Il le traite de bâtard. Lui donne des coups de ceintures s'il le petit à la malchance de regarder de travers. C'est vrai. Zyran ne ressemble pas à son père. Il est blond comme sa mère et... lorsqu'elle le regarde Asha revoit un personnage important de son enfance. Yuma. Il lui ressemble tellement alors qu'il n'a aucune raison de lui ressembler puisqu'il est l'enfant de Yaldir. Elle réfléchit, souvent, de longues heures durant, avant que le vérité ne lui saute finalement à l'esprit. Zyran n'est pas le fils de cette brute de Yaldir, mais celui de Yuma. Durant quelques mois précédents le rituel de passage, avec Yuma ils se sont vus en cachette, ils étaient amoureux, ils ont fait l'amour... C'est sans doute à cette période qu'elle est tombé enceinte sans en avoir conscience. Zyran est donc le fils de Yuma et seule elle le sait, pour Yaldir, ce n'est pas lui le vrai père mais ignore l'identité de celui-ci. Ce qui le met hors de lui. Le petit, lui, ne comprends pas pourquoi son père le rejette, pourquoi il est soudain plus méchant avec lui et pourquoi il frappe autant sa mère.
Ashayet ne peut plus supporter cela. Elle prendrait bien ce couteau que Yaldir garde toujours à sa ceinture, mais elle ne veut pas que son fils la voit trancher la gorge de celui qui pour lui est son papa. Non, le lendemain elle se rends au marché et va discrètement voir un marchand d'Ouskejon. Elle lui achète son plus puissant poison, contre « un petit service à la personne ». Le soir même, Yaldir meurt durant son repas. Une crise cardiaque dira le guérisseur du village. Sous le choc, Ashayet et Zyran sont hébergés chez la sœur de Yaldir.



« Somebody to die for. »


La guerre avec Azgeda est terminée depuis quelques mois. Elle est en colère de ne pas avoir pu se battre mais elle devait rester auprès de son fils. Tant d'années à être conditionnée, elle a revus ses priorité. Son fils étant son unique priorité. Elle fait attention, partout où ils vont. Ils vivent encore dans la maison de Yaldir car c'est celle de Zyran à toujours connus, et parce qu'ils n'ont nul part d'autre à aller. Un jour, dans le village, elle rencontre un visage du passé. Une personne qu'elle n'aurait jamais imaginée revoir un jour. Yuma, son premier amour. Le père de son fils. Zyran est à côté d'elle, elle lui tient la main. Elle le présente à son ami, 'le fils de Yaldir', elle ne pense pas que Yuma se reconnaisse dans ce petit, elle espère que non. Les choses sont assez difficile pour tout le monde en ce moment. Le petit pleure encore la mort de son père, elle, fait encore croire qu'elle est en deuil de son bien aimé époux, et Yuma lui... Un jour il finit par se confier à Ashayet, sur le champs de bataille il a perdu sa sœur, mais aussi et surtout sa femme, Nuna. Asha apprends cruellement la mort de ses deux seules amies. Elle n'est pas amère que Nuna ait finit par épouser Yuma, non, elle ne l'avait pas prévue mais c'était comme une évidence. Nuna était belle et intelligente, et... elle n'a jamais pu lui dire au revoir.

Yuma vagabonde, elle l'héberge quelque temps, le réconforte, ils se retrouvent, se consolent. Ils se résument leurs années passées depuis qu'ils sont adultes. Mais jamais elle n'aborde le sujet de la paternité de Zyran. Jamais. Ni même la couleur sacrée de son sang. Surtout pas. Asha est prête à tout pour son protéger son fils. A tout les interdits, à tuer. C'est ce qu'elle a fait en empoisonnant le vin de son mari. Pour Zyran elle est prête à mourir. Son enfant, son fils unique, a le sang noir. Elle l'a découvert lorsqu'elle a soigné son genoux égratigné. Elle sait ce que cela signifie alors elle le cache. Fait promettre à son petit de toujours faire attention et de ne dire à personne que son sang est noir. Jamais. Car elle a peur, oui. Peur de perdre la seule personne à qui elle tient réellement, qu'elle aime plus que sa propre vie. Après tant d'années de souffrances, elle ne supporterait pas de le perdre ni qu'il rejoigne Polis pour devenir Heda de rien. Car elle est protectrice Ashayet, beaucoup trop.



« We are not safe in the circle of light. »


L'hiver est là, sur proposition de Yuma, Ashayet retourne vivre à Qalegata avec Zyran. Qalegata la ville de sa naissance, le seul endroit à lui avoir apporté un temps soit peu du bonheur. Elle fait découvrir la ville à son fils, lui racontant des histoires de passages secrets et créatures magiques vivant au fond des grottes. Elle veut que son fils se sente bien dans sa nouvelle maison. Et Zyran s'adapte rapidement, se faisant facilement des amis. Ashayet retrouve un peu sa vie d'avant, même si tout est différent. Son innocence s'est envolée lorsque son père l'a mariée, lorsqu'elle a quitté la capitale.

A huit ans Zyran commence enfin on apprentissage à la vie. Ashayet est fière et tout sourire. Il n'y a pas meilleur endroit que Qalegata pour apprendre. Ici vivent les meilleurs maîtres d'armes de tout Boudalan. Yuma lui est le second de son père, prêt à prendre la relève quand le jour sera venu, ensemble, ils ont retrouvés l'amitié qui les liait lorsqu'ils étaient enfant. Rien de plus. Il porte encore le deuil de sa femme et elle... pense à protéger son fils et passe son temps à s'entraîner au combat, à rattraper les années perdues à jouer le rôle de la parfaite femme soumise.

La paix est définitivement installée sur le territoire, Azgeda ne représente plus aucune menace, elle n'a plus à s'entraîner au combat mais continue tout de même. Car se battre c'est tout ce qu'elle veut faire. Au fond d'elle elle espère que des conflits éclatent un peu partout pour enfin pouvoir aller trancher des gorges. Malheureusement rien. Le calme plat. Parfois elle assiste aux entraînements de son petit. Yuma est gentil, il lui donne des conseils, mais un jour, sans prendre garde, le petit se blesse, révélant ainsi sa couleur de sang à Yuma.

Son fils est envoyé à Polis. Son bébé, son tout petit, l'être de sa vie est envoyé à Polis, loin d'elle pour être conditionné à tuer et à devenir, s'il est assez fort, le prochain heda. Elle refuse de voir cette vérité en face. Elle refuse que son meilleur ami l'ai séparé de son enfant. Non. Elle est en colère. Quotidiennement elle insulte, maudit, frappe celui qu'elle considérait comme un ami et qui l'a trahit par respect des lois. Elle veut le tuer, lui trancher la gorge. Elle commence à perdre la tête. Elle fait des cauchemars chaque nuit. Veut partir à la grande capitale pour récupérer son enfant mais on l'en empêche. Elle hurle, devient folle de chagrin et de peur. Ashayet n'est plus du tout la même. On ne la reconnaît plus. On lui a retiré sa raison de vivre, alors maintenant les lois, elle s'en fiche. Elle en a après le monde entier.

Tyee finit par mourir et Yuma par lui succéder. Elle le hait toujours autant. Même plus que jamais. Par sa faute, son fils est devenu un adulte et elle n'a pas assisté à cela. Elle ne l'a pas vu grandir. Il l'a privée de cela. Comme pour se faire pardonner, il fait d'Ashayet une garde officielle de Qalegata. Elle s'en fiche un peu. Elle veut que son enfant revienne à ses côtés, et le seul moyen pour que cela arrive est que l'Heda actuelle ne meurt pas. Elle demande à Yuma de l'envoyer à Polis, il refuse. Elle ne le supporte plus et souhaite sa mort. Mais elle n'en fais rien, car le fait qu'ils furent autrefois amis l'en empêche. Elle perd parfois le contrôle en public, détruit des choses, mais c'est comme si les gens la laissait faire, comme si, ils ne voyaient rien.



« A new world begins. »


Des enfants tombent du ciel. Elle entends cela, elle ne comprends pas comment cela est possible, car personne ne peut vivre dans le ciel, mais pourtant cela est vrai. Ils semblent même hostiles. Ashayet n'aime pas cela du tout. Elle souhaite participer au combat pour les mettre à mort, mais elle ne peut quitter Qalegata, son devoir est ici. Car oui. Avec le temps elle s'est faite à l'idée d'être une garde. A l'idée que son enfant est à présent un adulte. Même si cela lui est difficile à admettre. Il lui manque. Mais après tout, quel enfant ne manque pas à ses parents ?
Elle n'aime pas vraiment Heda Lexa. Par jalousie, elle l'avoue. Car cette gamine passe plus de temps auprès de Zyran qu'elle même. Parce qu'elle tarde à prendre une décision contre les envahisseurs que sont les enfants du ciel, qui semble-t-il viennent d'être rejoint par des adultes. Cela va nuire à la la coalition, à tout les peuples, et elle, sur son trône, elle ne fait rien. Ne semble rien faire, alors qu'il lui suffirait de réunir l'armée des douze clans pour anéantir ce Skaikru.




Derrière l'écran ...
Pseudo C'est Kchii, Rhirhi et tout les autres surnoms que vous me donnez déjà.
Je suis rôliste depuis Ah que ça fait des années
Je connais la série Ah que oui! Ah que j'ai vu les 4 saisons.
J'ai lu les romans de Kass Morgan Ah que non!

Avatar :: Tabrett Bethell

Comment as-tu connu le forum ? Ah que je sais plus.
As-tu lu la Charte ? Ah que Octavia, Luna, Murphy, Echo, Raven. Ah que ça change souvent.



Dernière édition par Admin le Jeu 5 Oct - 16:44, édité 22 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://redwidow-test.frbb.net
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://redwidow-test.frbb.net
Admin
Admin
Messages : 112
Date d'inscription : 25/01/2014

MessageSujet: Re: Asha  Dim 1 Oct - 12:50

:: CHRONOLOGIE ::


Avril 2118 :: Naissance d'Ashayet

Mai 2126 :: Début de sa formation à la vie
Juin 2132 :: Rituel de passage à l'âge adulte
Juillet 2132 :: Mariage avec XX
Mars 2133 :: Naissance de son fils.

Février 2139 :: Mort de son mari (maladie officiellement. En réalité empoisonné par Ashayet)
Avril 2139 :: Début de la guerre avec les Azgeda
Juin 2139 :: Fin de la guerre avec Azgeda
Octobre 2139 :: Ashayet découvre le sang noir de son fils Zyran.
Décembre 2139 :: Retour à Qalegata avec son fils.

19 Mars 2143 :: Yuma découvre que Zyran est un natblida et décide de l'envoyer à Polis. Des tensions naissent alors avec Ashayet.

Août 2147 :: Mort du chef de clan, Tyee. Assiste à ses funérailles par respect et pour soutenir Yuma de loin.
Août 2147 :: Assiste à la monter de Yuma au rang de chef de clan
Septembre 2147 :: Devient garde de Qalegata.

2149 :: Aujourd'hui
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://redwidow-test.frbb.net
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://redwidow-test.frbb.net
Admin
Admin
Messages : 112
Date d'inscription : 25/01/2014

MessageSujet: Re: Asha  Mer 4 Oct - 12:51

Papier d'Identité

ZYRAN KOM BOUDALAN
ft. Marco Ilso

Nomination Zyran
Age 16 ans
Affiliation Natifs
Clan/Station Clan Boudalan
Occupation/Rang Elève natblida


Famille & Relations
Père Biologique : Yuma – 31 ans – Chef du clan Boudalan
Père : Yaldir – Décédé de maladie (aurait 53 ans) – Chef d'un village Boudalan
Mère : Ashayet – 31 ans – Guerrière et garde à Qalegata
Fratrie :
▲ Mingan – 14 ans – Demi-frère


Histoire du Personnage



• MARS 2133 - Naissance de Zyran
• Février 2139 - Son père Yaldir meurt d'une crise cardiaque
• Octobre 2139 - Il découvre qu'il a le sang noir. Sa mère lui fait promettre de n'en parler à personne et d'être prudent.
• Décembre 2139 - Il part vivre à Qalegata avec sa mère.
• 19 Mars 2143 - Lors d'un entraînement avec Yuma, il se blesse et Yuma découvre la couleur de son sang. Quelques jours après, il est envoyé à Polis pour être initié. Il est le premier initié sous le règne de Lexa.
• Comme tous les Boudalan, il a passer le rituel du passage à l'âge adulte à 14 ans. Lexa l'a autorisé à rentrer à Qalegata pour passer le rituel.
• Il ignore que son vrai père est Yuma



Caractère & Particularités



Il a toujours été proche de sa mère qui a toujours été très protectrice envers lui. Il est conscient de tout les sacrifices qu'elle a fait pour lui et de la vie difficile qu'elle a eu.

Loyal - Fidèle - Agile - Rusé - Déterminé - Courageux - Ouvert -
Pour le reste, c'est à votre guise.


Ashayet : Elle est sa mère et le seul parent qu'il lui reste. Elle l'a élevée en subissant les coups et les méchancetés de son père presque quotidiennement. Ils ont un lien très fort entre eux et étaient inséparables, jusqu'à ce qu'il soit envoyé à Polis.

Yuma : Chef du clan Boudalan depuis deux ans, il est aussi le père biologique de Zyran, même si aucun des deux ne le savent pour l'instant. Yuma a rencontré Zyran alors qu'il retrouvait Ashayet et les a fait revenir tous les deux à Qalegata. Yuma a été là pour aider à l'apprentissage de la vie de Zyran, surtout pour l'entraînement. C'est d'ailleurs lors d'un de ces entraînements qu'il a découvert le sang noir de Zyran. Très respectueux des lois et fidèle à Heda, il a fait partir Zyran pour Polis pour qu'il suive sa formation de Natblida. Yuma va rendre visite à Zyran quand il est à Polis.



A savoir ...

Bonjour toi ! J'espère que jusqu'ici la lecture te plais ? Quelques petites choses à savoir :

• L'avatar peut être négocié. Je ne suis pas du tout chiant, j'ai mis Marco Ilso parce qu'il fallait un avatar, mais après à vous de voir pour mettre celui qui vous plait. Même si je mentirais si je disais que c'est pas mon petit chouchou.
• Le prénom est non négociable. Faisant parti de l'histoire de Ashayet, il ne peut pas être changer.
• L'histoire du perso est assez libre, les points dans l'histoire sont surtout pour que vous sachiez les événements important de sa vie.

En ce qui concerne l'activité, je ne suis pas trop chiant non plus. Tant que vous vous plaisez avec le personnage c'est le plus important.

Si vous avez des idées en plus, surtout n'hésitez pas à m'en parler. Si tu as des questions ou n'importe quoi à l'esprit concernant ce scénario, tu peux me MP Je suis toujours dispo pour répondre au question ou pour discuter si vous avez besoin.

A bientôt j'espère ! ♥️


Dernière édition par Admin le Mar 10 Oct - 19:11, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://redwidow-test.frbb.net
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://redwidow-test.frbb.net
Admin
Admin
Messages : 112
Date d'inscription : 25/01/2014

MessageSujet: Re: Asha  Ven 6 Oct - 12:28

:: PIÈCE D'IDENTITÉ ::


ASHAYET KOM BOUDALAN
Une petite citation qui déchire pour mettre dans l'ambiance

Présentation :: Demandes de Liens & RPs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://redwidow-test.frbb.net
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: Asha  

Revenir en haut Aller en bas
 
Asha
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» bloquer un contact sur un téléphone portable
» Asha d'avatar (oui, je confirme, j'ai un humour pourri xD)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
redwidowtest :: Brouillons :: Brouillon public-
Sauter vers: